Cannes 2019 : « Roubaix, une lumière », le premier polar du réalisateur roubaisien Arnaud Desplechin est est en lice pour la Palme d’or du 72e festival de Cannes

Roubaix, une nuit de Noël. On se trouve dans le Nord de la France et l’atmosphère de la nuit noire fait ressentir le froid piquant. Le commissaire Yakoub Daoud (Roschdy Zem) sillonne les rues de la ville qui l’a vu grandir. Voitures brûlées, altercations,  vandalisme, la routine pour lui … Sa famille est rentré au Maroc, il est désormais seul à Roubaix. Clin d’oeil malicieux du cinéaste : certains scènes ont été tournées dans une cour qui porte le nom de… Desplechin.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2015 – Compétition jour #3: Le volcan d’Ixcanul et Victoria jaunissent Le Journal d’une femme de chambre

Les jours se suivent et se ressemblent pendant cette Berlinale: le 1er et 3e film de la journée sur la

Lire la suite

Film d’ouverture de la 62e Berlinale: Les Adieux à la Reine

Benoît Jacquot à fait l’ouverture de la 62e Berlinale avec l’histoire romanesque – le scénario est basé sur le roman de même nom de Chantal Thomas (prix Fémina 2002) – des trois derniers jours de Marie-Antoinette et Louis XVI à Versailles.
(…)

Lire la suite