Rencontre avec Douglas Beer, réalisateur de L’instant infini

Arrivant dans la région genevoise – on aperçoit le Salève au loin -, un couple de jeunes Français tombent en panne à quelques kilomètres dont la maison qu’ils ont loué. Accueillis par le propriétaire de la demeure, Philippe Miserez (Mathieu Chardet), le couple semble, a priori, comme tous les couples. Accablée par la culpabilité depuis la mort de sa fillette, Marie (Jennifer Rihouey) s’adonne à l’auto-érotisme pour cesser de constamment revivre le terrible accident. Devenu distant, son mari, Léonard (Damien Dorsaz) lui suggère de tirer profit de son addiction en devenant cam-girl. D’abord horrifiée par ce qu’elle juge être de la prostitution, Marie bientôt cède pour satisfaire celui qu’elle pense avoir perdu.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Entretien avec Denis Côté pour Répertoire des villes disparues

Beaucoup de questions restées en suspens après la projection du film en compétition du festival de Berlin et toutes autant posées dans la critique sortie dans la foulée. Voici quelques réponses données par le cinéaste québécois lors d’un entretien passionnant dans lequel il parle de son film, de cinéma, du Québec et du Canada, mais aussi de la vie et de la maladie.
(…)

Lire la suite

Le dernier film de Nasser Bakhti, Un ange passé trop vite, sort sur les écrans romands et aborde une thématique terrible et encore souvent tabou en société : la perte d’un enfant. Rencontre.

En 2008, le jeune YohannGumy, âgé de vingt-deux ans, disparaît dans un accident d’ULM dans l’Arve, à Genève. Ses parents, Lucie et Gérard, restent unis dans l’épreuve, suivant chacun leur chemin pour essayer d’accepter l’inacceptable : la perte d’un enfant. Comme le souligne le site du film de Nasser Bakhti,

Faire son deuil, un long chemin possible pour se retrouver et retrouver la vie… à chacun son propre chemin…

Comment faire le deuil d’un enfant parti trop tôt ? Comment traverser l’innommable, l’inacceptable, l’impensable, l’indicible ?
(…)

Lire la suite

Berlinale 2015 – Compétition jour #5: Humour noir en Pologne et au Chili – des rêves perdus en ex-Allemagne de l’est

Ça y est, nous tenons notre film de midi qui tient la route. Malheureusement pour lui, comme les jours précédents,

Lire la suite