Berlinale 2019 – Entretien avec Denis Côté pour Répertoire des villes disparues

Beaucoup de questions restées en suspens après la projection du film en compétition du festival de Berlin et toutes autant posées dans la critique sortie dans la foulée. Voici quelques réponses données par le cinéaste québécois lors d’un entretien passionnant dans lequel il parle de son film, de cinéma, du Québec et du Canada, mais aussi de la vie et de la maladie.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Quote of The Day #5: Denis Côté – réalisateur, scénariste et directeur de casting de tous ses films

Je me demande toujours pourquoi les cinéastes emploient des gens pour faire les repérages et choisir les acteurs. C’est leur film, c’est leur job! Cela dépasse mon entendement. Pourquoi rest-t-il à la maison et attendent que quelqu’un le fasse à leur place?!

Lire la suite

Berlinale 2019 – Compétition jour #5 : Répertoire des villes disparues de Denis Côté – un film naturaliste de zombies

Dès la première scène, une sensation de fin du monde, le pressentiment que le paysage mental des habitants d’ Irénée-les-Neiges, bourgade perdue de 215 habitants, reflète celui du lieu, et vice-versa.
Des enfants habillés étrangement et portant des masques, semble-t-il de feutre, jouent lorsqu’apparaît dans le champs une voiture qui s’encastre brutalement dans un container. Simon Dubé vient donc de mourir dans des circonstances dont personne n’ose vraiment parler. Commence pour les parents et le frère de Simon un travail de deuil extrêmement compliqué, car emprisonné dans le silence, les doutes et l’incompréhension. A ceci s’ajoutent les réactions collectives à cette mort, avec une mairesse qui tient à traiter les problèmes, les angoisses et les questions laissées en suspens comme si cette petite communauté était une famille : sans aide extérieure, en totale autarcie. Mais des événements troublants commencent à se multiplier dans la région : les gens voient des silouhettes, des étrangers apparaître au milieu du brouillard de leur deuil.
(…)

Lire la suite

Ta peau si lisse, documentaire de Denis Côté

Ta peu si lisse, de Denis Côté, coproduction entre le Canada, la France et la Suisse, a été présentée ce jeudi 2 août au 70ème Festival du film à Locarno en compétition internationale. Ce documentaire sur le bodybuilding questionne sur la suprématie de l’image de soi, de la représentation du corps dans notre société et souligne notre rapport au corps, mis en valeur à travers les réseaux sociaux telle une carte de visite. D’ailleurs, lors de la conférence de presse, Denis Côté a indiqué : “ Je me suis intéressé à la problématique du culturisme. Je souhaitais comprendre ce qui amènent des personnes à suivre une telle discipline, une diète astreignante, à prendre des produits et à s’exercer déjà tôt le matin pour développer ainsi leur musculature. Avant de les rencontrer, je suis allé scruter leur page Facebook et j’ai vu toutes photographies qu’ils postaient.”
(…)

Lire la suite

Entretien avec Simone-Élise Girard, une actrice qui ne laisse rien au hasard

Du film du cinéaste québécois Denis Coté, Boris sans Béatrice, nous vous en avons parlé abondamment, lors de sa présentation

Lire la suite

Berlinale 2016 – Les pattes d’ours décernées par j:mag

Cet article n’est pas très original dans le monde des médias, mais c’est une première à j:mag – assez étonnant

Lire la suite

Berlinale 2016 – Compétition jour #2: Inhebbek Hedi, Midnight Special, Boris sans Béatrice

En cette deuxième journée de festival, 3 films en compétition avec pour fil conducteur la quête intérieure, l’effort sur soi

Lire la suite

L’Europe de l’est au palmarès de la 63è Berlinale

Le cinéma de l’Europe orientale était fortement représenté  dans la sélection en compétition officielle. La qualité, tant au plan de

Lire la suite