« Getaways to New-York », de Martin Witz, rend un hommage remarquable à Othmar H. Ammann, ingénieur des ponts et chaussées d’origine suisse mais qui a exulté dans son art aux États-Unis

Avec son dernier film, Getaway to New-York, le réalisateur suisse Martin Witz se penche sur l’histoire d’un grand ingénieur suisse, Othmar H. Ammann, qui s’est exilé en 1904 aux Etats-Unis et marqué l’univers de l’ingénierie en redéfinissant les règles de la construction de ponts en Amérique.
Nombre de visiteurs, en particulier helvétiques, ont flâné sur des ponts tels que le Pont Verrazzano qui relie Staten Island à Brooklyn ou le célèbre Golden Gate de San Francisco, sans se douter un instant que ces ponts étaient l’oeuvre de leur compatriote, Othmar H. Ammann. Pendant des décennies et de manière spectaculaire, cet ingénieur suisse élaboré, créé, innovant dans les méthodes de construction et dans les matériaux utilisés.
(…)

Lire la suite

Cannes 2019 : l’enfant prodigue du festival, Xavier Dolan, revient sur la Croisette avec «Matthias & Maxime », en compétition au Festival

Trois ans après le Grand Prix de Juste la fin du monde, Xavier Dolan revient en Compétition avec Matthias & Maxime, son huitième film (dont six sélectionnés à Cannes).

Le réalisateur québécois de trente ans vit une aventure incroyable avec le Festival de Cannes, une histoire qui  a commencé il y a tout juste dix ans. Il avait alors dix-neuf ans et son premier film en tant que réalisateur, I Killed My Mother, a présenté au plus grand Festival de cinéma du monde. Bel exploit pour un si jeune cinéaste !
(…)

Lire la suite

Cannes 2019 :  la cinéaste québécoise Monia Chokri fait l’ouverture de la section Un certain regard en tant que cinéaste avec La femme de mon frère

Mona Chokri est connue comme actrice québécoise sur la scène internationale. Elle suit jusqu’en 2005 une formation de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Montréal est présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019.
(…)
La femme de mon frère suit les inquiétudes existentielles de Sophia qui ne parvient à conserver une relation tant elle partage une relation exceptionnelle avec son frère. Toujours de mauvaise humeur, ronchonne, nombriliste voire complètement égocentrique, Mona est toujours au centre du focus, toujours au centre de l’action. Autour d’elle gravitent quelques personnes dont les parents, excentriques qui vivent mieux depuis qu’ils ont divorce ; quelques amis avec lesquels Mona fait la foire et découvre qu elle est enceinte.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Entretien avec Denis Côté pour Répertoire des villes disparues

Beaucoup de questions restées en suspens après la projection du film en compétition du festival de Berlin et toutes autant posées dans la critique sortie dans la foulée. Voici quelques réponses données par le cinéaste québécois lors d’un entretien passionnant dans lequel il parle de son film, de cinéma, du Québec et du Canada, mais aussi de la vie et de la maladie.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Compétition jour #5 : Répertoire des villes disparues de Denis Côté – un film naturaliste de zombies

Dès la première scène, une sensation de fin du monde, le pressentiment que le paysage mental des habitants d’ Irénée-les-Neiges, bourgade perdue de 215 habitants, reflète celui du lieu, et vice-versa.
Des enfants habillés étrangement et portant des masques, semble-t-il de feutre, jouent lorsqu’apparaît dans le champs une voiture qui s’encastre brutalement dans un container. Simon Dubé vient donc de mourir dans des circonstances dont personne n’ose vraiment parler. Commence pour les parents et le frère de Simon un travail de deuil extrêmement compliqué, car emprisonné dans le silence, les doutes et l’incompréhension. A ceci s’ajoutent les réactions collectives à cette mort, avec une mairesse qui tient à traiter les problèmes, les angoisses et les questions laissées en suspens comme si cette petite communauté était une famille : sans aide extérieure, en totale autarcie. Mais des événements troublants commencent à se multiplier dans la région : les gens voient des silouhettes, des étrangers apparaître au milieu du brouillard de leur deuil.
(…)

Lire la suite

Entretien [audio] avec Léa Pool, cinéaste d’origine suisse adoptée par le Québec, pour la sortie suisse de: Et au pire on se mariera

Et au pire on se mariera, treizième long-métrage de Léa Pool, sorti en salle au Québec le 15 septembre 2017, arrive sur les écrans romands en compagnie de la cinéaste d’origine suisse, adoptée par le Québec.

Adaptation libre du roman éponyme de Sophie Bienvenu (publié en 2011 aux éditions La Mèche), Et au pire on se mariera, basé sur un scénario qui a été écrit à quatre mains par Léa Pool et Sophie Bienvenu, suit les affres amoureux d’une adolescente de quatorze ans, Aïcha Saint-Pierre (Sophie Nélisse), qui tombe en amour, comme on dit au Québec, d’un homme deux fois plus âgé qu’elle, Baz un musicien (Jean-Simon Leduc, un musicien et acteur en plein essor) qui sait garder les distances face aux assauts soutenus de l’adolescente et qui a la décence de ne pas profiter des sentiments de cette jeune fille lui voue, Aïcha sera prête à tout pour obtenir son amour.
(…)

Lire la suite

Le 31e Salon du livre et de la presse de Genève: Le Québec, hôte d’honneur

L’inauguration du Salon aura lieu mercredi 26 avril à 17h en présence d’Alain Berset, vice-président du Conseil fédéral, et de Claude Trudelle, délégué général du Québec, hôte d’honneur 2017, qui investit Genève avec une délégation forte de plus de 60 auteurs.

Presque 600 auteurs sont attendus sur les douze scènes thématiques qui donnent ce cachet particulier au Salon du livre de Genève et sur lesquelles plus de 3000 animations, rencontres et activités auront lieu du 26 au 30 avril à Palexpo.

Comme chaque année, une place particulière sera donnée au enfants avec les rencontres, ateliers et contes quotidiens sur l’Îlot Jeunesse proposé par Payot Libraire, l’espace La fabrique 100% interactive, l’exposition impertinente imaginant les « Héro(ïne)s » de la bande dessinée et la halte-garderie pour les plus petits.
Les adolescents et les jeunes adultes ne sont pas oubliés avec l’espace young adult, sa librairie des littératures de l’imaginaire, ses booktubeuses et ses youtubeurs d’Emma Verde à Lolywood, la scène de la bande dessinée, ses ateliers du strip, ses dédicaces de Zep, Derib et Bertschy ou sa rencontre cosplay.
(…)

Lire la suite

Entretien avec Simone-Élise Girard, une actrice qui ne laisse rien au hasard

Du film du cinéaste québécois Denis Coté, Boris sans Béatrice, nous vous en avons parlé abondamment, lors de sa présentation

Lire la suite

Cinq auteurs romands en tournée au Québec avec la Fondation pour L’Écrit du Salon du livre de Genève

La Fondation pour l’Écrit, qui organise le programme culturel du Salon du livre et de la presse de Genève, va

Lire la suite

Guibord s’en va-t-en guerre : un conte politique

Nous sommes plutôt habitués sur le continent européen à recevoir de la Belle-Province des films aux tons et sujets plutôt

Lire la suite