Les Bienheureux (2017) de Sofia Djama : un rétroéclairage très juste sur l’actualité algérienne (2019)

L’après décennie noire inspire les jeunes réalisateur.trice.s qui depuis quelques années revitalisent le cinéma algérien (ici un article que nous avions article consacré à cette nouvelle génération). Sofia Djama, dont Les Bienheureux (The Blessed) est le premier long métrage présenté à la Mostra de Venise 2017, prend à bras le corps ce sujet qui, comme le printemps des hirondelles attendues par Karim Moussaoui (En attendant les hirondelles) la même année 2017, se retrouve directement face à l’actualité en ce début 2019. Ces deux films dépeignent une société désillusionnée empêtrée, après une décennie de terrorisme traumatisante, dans un conflit générationnel qui aliène les avancées collectives et les projets de vie individuels. Mais le verrou a enfin sauté et Sofia Djama était rayonnante à la présentation de son film ce 4 avril 2019, première projection après la démission du président Abdelaziz  Bouteflika  !

« Si mon film perd un jour de son actualité, j’en serais heureuse !»

Lire la suite

Cannes 2018 : le Maroc est représenté à Cannes avec «Sofia» de Meryem Benm’Barek

La jeune cinéaste franco-marocaine Meyem Benm’Barek s’est vue sélectionnée son premier long métrage, Sofia, projeté à Cannes dans la catégorie Un certain regard. Le film s’ouvre sur un article de loi appliquée au Maroc qui interdit toute relation hors mariage entre hommes et femmes. Si une femme célibataire se retrouve enceinte, elle est condamnée à la prison. En 2015, le court métrage de Meryem Benm’Bare, Jennah, avait été sélectionné aux Oscars. Avec ce premier long métrage, la cinéaste permet aux public international de voir la réalité du Maroc à travers la lunette axée sur le combat des femmes.
(…)

Lire la suite

Pessac : les festivaliers ont pu découvrir Razzia de Nabil Ayouch qui représentera le Maroc à la présélection aux Oscars 2018

Une commission de sélection du Centre cinématographique marocain (CCM) a choisi Razzia, le dernier film de Nabil Ayouch, pour représenter le Maroc à la présélection aux Oscars 2018, dans la section du Meilleur film étranger. Cette information n’est pas passée sans remous et a engendré une violente polémique. Selon les médias marocains
(…)

Lire la suite

Berlinale 2012 – Panorama: Death for Sale – entretien avec Faouzi Bensaïdi

Présenté dans la section Panorama de la 62e Berlinale, Death for Sale du réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi a reçu le prix Art Cinema Award de la CICAE (Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai).
(…)

Lire la suite