Mostra 2019 : Le «J’accuse» de Roman Polanski crée des vagues de polémiques puis des crépitements d’applaudissements nourris

Alfred Dreyfus, capitaine, riche et, avant tout, juif, fut donc reconnu coupable alors que les preuves à charge étaient rares et contradictoires. La vague d’antisémitisme qui a suivi la France, à l’époque comme aujourd’hui, a été décisive pour le choix du bouc émissaire. Il a fallu des années pour qu’il soit acquitté d’accusations diffamatoires. Son crime ? Etre juif !

Georges Picquart (Jean Dujardin), l’un des témoins de son humiliation, a été promu à la tête de l’unité de contre-espionnage qui l’accusait. Mais lorsque Picquart découvre que les informations confidentielles continuent à être transmises aux Allemands, il est plongé dans un dangereux labyrinthe de tromperies et de corruption qui menace non seulement son honneur, mais sa vie même.
(…)

Lire la suite

Rencontres publiques avec Michel Hazanavicius aux Cinémas du Grütli suivies d’une rétrospective – Entretien audio

Les Cinémas du Grütli accueillaient Michel Hazanavicius pour une rencontre avec le public le vendredi 6 avril 2018 dès 19h30 ! Le cinéaste venait présenter son film récompensé aux Oscars, The Artist. Il sera également présent le samedi 7 avril, pour présenter et commenter ses films. Ces rencontres exceptionnelles sont suivies d’une rétrospective jusqu’au 18 avril.
(…)

Lire la suite

The Monuments Men : un mausolée cinématographique à la gloire des États-Unis !

Une distribution digne de Ocean’s 11 et suite numérotée, avec cette fois-ci Cate Blanchett dans le rôle « de la fille »… qui joue une Française ! Ceci dit, il est plus agréable de voir Cate Blanchett qu’une énième fois cette année Léa Seydoux…
À la base, une histoire vraie, adaptée du livre de Robert Edsel, Monuments Men, relatant les aventures d’un groupe d’experts en art partis sur le front à la fin de la Deuxième guerre mondiale sauver des chefs-d’œuvre volés par les nazis.
(…)

Lire la suite