Le 16e Zurich Film Festival (ZFF) du 24 septembre au 4 octobre 2020: Une belle occasion en cette année de disette cinématographique de faire le plein de films captivants !

Un peu comme tous les festivals internationaux de moyenne envergure des saisons été-automne qui se trouvent entre et après les quatre grands festivals européens, le Zurich Film Festival propose un certain nombre de films présentés dans les quatre festivals précédents –  tout comme les festivals d’envergure comparable et dans la même période que sont, entre autres, le Filmfest München (FFMUC), Karlovy Vary (KVIFF ) en République tchèque ou le  Festival international du film Nouveaux Horizons (MFF Nowe Horyzonty) à Wrocław (Pologne) qui voient une sorte de tournée des films et des invités. Mais bien sûr, cette année pandémique à chambouler nos vies ainsi que bon nombres d’industries, dont celles de la culture. Alors que les festivals précités, placés plus en amont dans la saison ont annulé leur éditions, le festival de Zurich s’est lui attelé – dans le respect des normes sanitaires édictées par le Conseil fédéral et le canton – à organiser une édition quasi normale, non-hybride, avec quelques invités de marque et une très riche programmation. Si on ajoute le très beau cadre du festival avec son centre très convivial sur la Sechseläutenplatz avec son maintenant fameux tapis vert qui sera foulé, entre autres, par Bettina Oberli, Maïwenn, Moritz Bleibtreu, Johnny Depp, Juliette Binoche, Rolf Lyssy, Ray Parker Jr. ou Til Schweiger et l’occasion de voir 23 premières mondiales, 11 premières internationales et 4 premières européennes, une petite visite à Zurich donnera une bonne bouffée d’air frais cinématographique.

Côté prix d’honneur, Le  ZFF  décernera à Juliette  Binoche le Golden Icon Award  le 30  septembre.  À  cette  occasion, l’actrice présentera son dernier film, La Bonne épouse de Martin Provost. Le Career Achievement Award ira le 28 septembre au cinéaste suisse Rolf Lyssy fort  d’une  œuvre impressionnante  réunissant  films de fiction et documentaires, dont l’iconique Les Faiseurs de Suisses ; sa dernière comédie, Eden für Jeden célèbre sa Première mondiale au ZFF qui diffuse en son honneur une rétrospective réunissant dix de ses films. La réalisatrice et actrice française Maïwenn recevra l’Œil d’or le 1er octobre 2020 au cinéma Arthouse Le Paris. Le ZFF diffuse également une rétrospective de ses travaux de réalisation ainsi que son dernier projet, ADN. Trois autres Golden Eye Award sont décernés cette année : à l’actrice allemande Iris Berben qui l’a déjà reçu le 9 septembre dans une cérémonie fermée ; à l’acteur, réalisateur et producteur allemand Til Schweiger le 2 octobre ; et l’actrice britannique oscarisée pour sa prestation dans le film dans  le  drame  historique The Favourite (2018)  de Yorgos Lanthimos – Olivia Colman. L’Œil d’or lui sera remis dans le cadre d’une retransmission en direct de Londres à l’occasion de la présentation du  film The Father  de Florian Zeller, dans lequel elle donne la réplique à Anthony Hopkins.

Les critiques et interviews de j :mag

Étant donné la nature du programme de ce festival, j :mag couvrant de nombreux autres festivals durant l’année, à côté des critiques ad hoc faites pour le ZFF (MaB), nous vous renvoyons également à une sélection de critiques et interviews faites tout au long de l’année par Firouz E. Pillet (FeP) et Malik Berkati (MaB) de films présentés dans cette édition. La page avec les liens sera actualisée régulièrement.

Sheytan vojud nadarad (There Is No Evil) de Mohammad Rasoulof (compétition Berlinale 2020, Ours d’or) [MaB]
El prófugo (The Intruder)
de Natalia Meta (compétition Berlinale 2020) [MaB]
Favolacce (Bad Tales) de Fabio & Damiano D’Innocenzo (Compétition Berlinale 2020, Ours d’argent du meilleur scénario) [MaB]
La Bonne épouse de Martin Provost (2020) [FeP]
Never Rarely Sometimes Always d’Eliza Hittman (compétition Berlinale 2020, Ours d’argent – Grand Prix du jury) [MaB]
Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez (Cannes 2018) [FeP]
À L’abordage de Guillaume Brac (2020) [MaB]
Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal (2020) [FeP]
Nowhere Special d’Uberto Pasolini (Mostra de Venise 2020) [MaB]
Beyto de Gitta Gsell (2020) [MaB]
Exil de Visar Morina (Panorama Berlinale 2020) [MaB]
Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh (Label Sélection Officielle Cannes 2020) [MaB]
Lacci (The Ties) de Daniele Luchetti (film d’ouverture de Mostra de Venise 2020) [MaB]
Misbehaviour de Philippa Lowthorpe (2020) [MaB]
Petite fille de Sébastien Lifshitz (Panorama Berlinale 2020) [MaB]
Suk Suk de Ray Yeung (Panorama Berlinale 2020) [MaB]
The Assistant de Kitty Green(Panorama Berlinale 2020) [MaB]
Welcome to Chechnya de David France (Panorama Berlinale 2020) [MaB]

Malik Berkati

https://zff.com

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 529 posts and counting. See all posts by malik berkati

3 réflexions sur “Le 16e Zurich Film Festival (ZFF) du 24 septembre au 4 octobre 2020: Une belle occasion en cette année de disette cinématographique de faire le plein de films captivants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*