Cannes 2019 : «Dolor y gloria », de Pedro Almodóvar, effeuille les souvenirs du cinéaste par le truchement de son alter ego

Le dernier film d’Almodóvar dresse le portrait émouvant d’un artiste à travers ses souvenirs de son idée de la création artistique, de la maladie, de l’amour à partir de fragments de sa vie.Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.
(…)

Lire la suite

La 70ème édition du Festival de Cannes s’offre Pedro Almodovar comme président

Le cinéaste Pedro Almodovar, chef de file de la Movida, présidera le jury du Festival de Cannes 2017. Le communiqué de presse révélant l’identité du président a fait sensation : le cinéaste madrilène a souvent rencontré des dévores sur la Croisette, ses films n’étant pas appréciés à leur juste valeur.
Le Festival semble battre sa coulpe en lu offrant la place tant convoyée pour cette 70ème édition qui se tiendra du 17 au 28 mai, celui qui a remporté le prix de la mise en scène en 1999 avec Tout sur ma mère succède au réalisateur de la saga Mad Max, l’Australien George Miller.

Pedro Almodovar a manifesté tant son enthousiasme que ses craintes face au labeur qui l’attend : «Je suis très heureux de fêter le 70e anniversaire du Festival du film de Cannes dans cette fonction si privilégiée. Je suis reconnaissant, honoré et j’ai le trac ! Être président du jury est une lourde responsabilité et j’espère être à la hauteur des circonstances. Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège».
(…)

Lire la suite