[Audio] Rencontre au Festival du film français d’Helvétie avec Catherine Corsini pour son dernier film, La Fracture

Alors que retentissent à travers la France entière les revendications des Gilets jaunes en décembre 2019, Raf (Valeria Bruni Tedeschi) et Julie (Marina Foïs), un couple au bord de la rupture, se retrouvent dans un service d’Urgences d’un hôpital parisien, proche de l’asphyxie le soir d’une manifestation. Leur rencontre avec Yann (Pio Marmaï), un manifestant blessé et en colère, va faire voler en éclats les certitudes et les préjugés de chacun. À l’extérieur, la tension monte alors qu’à la demande du gouvernement, l’hôpital, sous pression, doit fermer ses portes. Le personnel est débordé et exténué.
La nuit va être longue pour les soignants comme pour les patients …

Lire la suite

Un dessin de Léonard de Vinci au centre d’une bataille judiciaire en France

L’Étude pour un Saint- Sébastien dans un paysage a été confirmée comme étant l’œuvre de Léonard de Vinci et est vite devenue l’objet d’un conflit surprenant et jamais vu.
Depuis 2016 un petit dessin montrant le martyre de Saint Sébastien, qui vaut actuellement des millions d’euros, a provoqué une terrible bataille judiciaire et financière. Son propriétaire a décidé de le vendre à l’étranger et Roselyne Bachelot refuse catégoriquement cette démarche. Mais le propriétaire, toujours anonyme, a assigné en référé la ministre française de la Culture en accusant la maison de ventes aux enchères Tajan de tentative d’extorsion.
Retrouvée par hasard en 2016, dans un carton avec d’autres dessins et gravures, l’esquisse a été oubliée durant 57 ans. Un médecin généraliste, qui se cache derrière le pseudonyme Jean B, l’avait reçu comme cadeau de son père, après avoir réussi le concours de l’externat des hôpitaux de Paris, en 1959. Cinq ans auparavant il a confié la vieille boîte à peinture à la célèbre maison Tajan dont le directeur de département des tableaux anciens, Thaddée Prate a découvert le chef-d’œuvre du maître italien de Vinci après presque 6 décennies. Le dessin fut d’abord estimé entre 20 000 et 30 000 euros. La confirmation qu’il s’agit bien d’un dessin de Vinci est aussi venue de la part de l’expert Patrick de Bayser, puis par Carmen C.Bambach, la plus grande spécialiste de la Renaissance du Metropolitan Museum de New York City.
(…)

Lire la suite

Sœurs, de Yamina Benguigui, ou les affres de la Guerre d’Indépendance en héritage pour les jeunes générations

Depuis trente ans, trois sœurs franco-algériennes, Zorah (Isabelle Adjani), Djamila (Rachida Brakni) et Nohra (Maïwenn) vivent dans l’espoir de retrouver leur frère Rheda, enlevé par leur père et caché en Algérie. Alors qu’elles apprennent que ce père est mourant, elles décident de partir toutes les trois le retrouver en Algérie dans l’espoir qu’il leur révèle où est leur frère. Commence alors pour ces sœurs une course contre la montre dans une Algérie où se lève le vent de la révolution. En grande soeur qui doit montrer la voie et l’exemple, Zorah (Isabelle Adjani) est souvent sollicitée par la mère, Leïla, qui n’a qu’un souhait : retrouver son fils avant de quitter ce monde. Dans une mise en abîme qui accompagne la quête initiatique des trois soeurs dans le pays de leurs parents, Yamina Benguigui fait de Zorah une auteure qui a choisi, dans le grand secret, de mettre en scène une partie de l’histoire familiale.
(…)

Lire la suite

Cellule dormante de Christian Lecomte, Prix Roman des Romands – Rencontre

Voilà des mois que la culture semble être devenue un mot tabou : les salles de cinéma, les théâtres, les salles de spectacles et de concerts, les opéras sont fermés et essaient tant bien que mal, de survivre en proposant des films, des concerts, des extraits de spectacle en streaming. Nos libraires ont aussi dû fermer mais il nous reste la possibilité de commander des ouvrages en ligne et de se faire livrer par envoi postal ou d’aller chercher les ouvrages commandés par le biais du service click and collect. Les lecteurs et les lectrices peuvent aussi s’adresser directement aux maisons d’éditions, pour ce livre, aux Éditions Favre.

Le prix littéraire du Roman des Romands 2021 a été décerné à Christian Lecomte pour Cellule dormante

Paru aux Éditions Favre, le livre raconte l’histoire d’un adolescent de la banlieue parisienne récupéré par la mouvance terroriste. Christian Lecomte a été invité par Alain Bittar ce vendredi 12 février 2021, pour parler de son dernier recueil et échangé avec ses lecteurs depuis la librairie L’Olivier par le truchement d’une vidéo en direct sur le site de la librairie.
(…)

Lire la suite

« DEDANS – DEHORS »  Journal d’un confinement en France

Partout dans le monde, le mot confinement est entré abruptement dans nos vies et notre champ lexical. Chacun.e le vit différement, certain.es bien, la plupart souvent comme il.elle le peut, malgré les injonctions souvent hors sol de certain.e.s « intellectuel.les » ou spécialistes de la chose – au hasard, des sportifs de l’extrême, des baroudeurs, des spationautes, etc. – d’en faire une riche expérience de vie. Voici le récit de l’expérience confinement de notre collaboratrice à Marseille.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2020 – Compétition : Effacer l’historique de Benoît Delépine et Gustave Kervern, un moment de cinéma hilarant sur un sujet contemporain sépulcral !

La restitution d’un réel décalé, c’est la marque de fabrique des deux compères grolandais que sont Delépine et Kervern. Ici, leur art atteint des sommets de justesse, d’acuité et d’humour caustique. L’autre particularité du duo de réalisateurs est sa bienveillance envers leurs personnages, souvent en rupture ou en dissonance avec le monde dans lequel ils vivent : jamais ils ne rient d’eux, et nous non plus, car nous rions en fait de compte tous en cœur et de bon cœur de nous-mêmes qui nous retrouvons à un moment ou un autre dans un ou plusieurs de leurs protagonistes, les situations auxquelles ils sont confrontés nous étant également familières.
(…)

Lire la suite

Locarno 2019 : les trois films français en lice pour le Pardo d’Or laissent perplexes

Douze Mille, de Nadège Trebal; Les Enfants d’Isadora, de Damien Manivelle; Terminal sud, de Rabah Ameur-Zaïmeche

Voici sans aucun doute le film le plus intéressant des candidats français dans le concours international.
(…)

Lire la suite

Huitième édition du Champs-Élysées Film Festival – du 18 au 25 juin 2019

Les salles obscures de « la plus belle avenue du monde » se préparent à accueillir la 8e édition du Champs-Elysées Film Festival. Sa directrice et fondatrice Sophie Dulac, exploitante, distributrice et productrice, a encore une fois réussi à trouver plusieurs œuvres de haute qualité, les plus représentatives du cinéma indépendant français et américain.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : Venu au festival pour donner deux conférences prises d’assaut par les festivaliers, Pascal Ory a repris à notre micro quelques-uns des arguments développés

(…)
Venu à Pessac pour donner la conférence inaugurale de la cérémonie d’ouverture lundi 19 novembre dans la grande salle du Cinéma Jean Eustache – une cérémonie retransmise en directe dans deux autres salles tant cette cérémonie est prise d’assaut par le public – Pascal Ory a accepté de reprendre à notre micro quelques arguments qu’il a développés durant cette passionnante conférence inaugurale. Le lendemain, le mardi 20 novembre Pascal Ory a donné une conférence sur le bronzage, une pratique sociologique révélatrice, à l’occasion de la réédition de son ouvrage, L’invention du bronzage. Pascal Ory souligne :
(….)

Lire la suite

Pessac 2018 : rencontre avec Pap N’Diaye, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis

Pap Ndiaye est un ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’histoire, titulaire d’un doctorat de l’École des hautes études en Sciences sociales (EHESS), où Pap N’Diaye fut maître de conférence avant d’être promu en 2012 professeur à l’Institut d’Études politiques à Sciences Po Paris. De 1991 à 1996, il étudie aux États-Unis pour préparer une thèse d’histoire sur la société pétrochimique DuPont de Nemours. Boursier à l’Université de Virginie, il est choqué lorsqu’une fraternité noire, la Black Student Alliance, lui demande à lui, qui se perçoit comme un «Français de souche », d’adhérer à cette association… Ce séjour dans la société américaine va éveiller en lui la « part du père », cette moitié africaine jusqu’alors occultée.
(…)

Lire la suite