Berlinale 2021 – Compétition : Albatros de Xavier Beauvois ; pulsions de vie, pulsions de mort entre terre et mer

L’Albatros est réputé être un oiseau lourd qui met du temps à s’envoler, mais une fois qu’il est dans les airs, son envergure lui permet de faire faire des centaines de kilomètres sans battre des ailes. Dans le dernier film de Xavier Beauvois (Des hommes et des dieux – 2010 ; Les Gardiennes – 2017 ), Albatros, le phénomène est plutôt inversé. Dans sa première partie, le rythme du film est fluide, léger dans sa structure, dans le jeu des actrices et acteurs, les dialogues qui coulent naturellement de manière à donner un instantané de cette vie dans une petite ville normande, Étretat, connue internationalement pour ses falaises, mais qui charrie son lot de pesanteur sociale et de petite criminalité. Pas de surexplications, l’auteur fait confiance à la capacité de discernement du spectateur et le laisse s’immerger dans le contexte proposé. Mine de rien, cette texture narrative permet d’évoquer les soubresauts sociaux qui traverses la France depuis quelques années – les manifestations récurrentes, les violences policières, l’inceste, l’environnement, les suicides des agriculteurs, … et le blues des gendarmes dû à la charge mentale très lourde qu’il faut apprendre à laisser sur le palier de sa maison. Pas d’animosité particulière contre les forces de l’ordre ici, elles sont plutôt bien intégrées au tissu social et sont encore vu comme proches des gens avec la mission première d’aider.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2021 – une édition en deux mouvements : du 1er au 5 mars pour l’industrie et la presse ; du du 9 au 20 juin pour le public

Pari très osé pour le Festival international du film de Berlin qui traditionnellement ouvre la saison des 3 plus grands festivals internationaux : ne pas laisser le champ libre à Cannes qui a reporté son édition de mai à juillet et à Venise tout en ne perdant pas son âme en devenant un festival en ligne.  
Mariette Rissenbeek, directrice exécutive du festival, aux côtés de Carlo Chatrian, directeur artistique, à la conférence de presse:
« L’annulation de la Berlinale n’était pas une option pour nous.»
Englués comme tout le monde dans cette pandémie dont on ne voit pas le bout, les responsables ont monté une édition basée sur ses deux piliers : offrir une plateforme incontournable pour les professionnels du cinéma (11’000  accrédités à l’European Film Market, 3500 accrédités presse, 18’556 accrédités professionnels) et être un rendez-vous unique pour le public qui assiste chaque année en nombre aux projections avec 487’504 spectateurs et 331’637 billets vendus (chiffres Berlinale 2019). Ce rendez-vous  exclusivement public du mois de juin est une gageure au regard des pronostics sur l’évolution de la pandémie, mais s’il a lieu, donnera l’occasion de fêter en grandes pompes le retour du cinéma dans la vie culturelle empêchée par le coronavirus et les mesures sanitaires qui découlent de la crise qu’il a déclenché il y a une année – ironie de l’histoire, la Berlinale 2020 venait de se terminer quand les pays ont commencé à se fermer les uns après les autres. Le Summer Special aura lieu dans les cinémas berlinois ainsi que les nombreux cinémas en plein air qui ouvrent d’ordinaire dès le mois de mai ; pour découvrir une grande partie de la sélection des films 2021, en présence des cinéastes, ainsi que tous les films primés.
(…)

Lire la suite

#FFMUC 2018 : 36e édition du Filmfest München – Un large spectre sur le cinéma indépendant actuel

Le festival du film de Munich, qui fêtait cette année son 36e anniversaire, est le second festival allemand en importance après la Berlinale. Très convivial, très ouvert au public – comme tous les festivals allemands, y compris la Berlinale – le Filmfest München offre chaque année une large palette de films dans de nombreuses sections et genres, y compris deux sections « séries » qui ne sauraient manquer aux festivals contemporains. La seule partie manquante est peut-être celle de la VR (Virtual Reality), nouvelle mode des festivals, même si tout de même le FFMUC a dédié une conférence de deux jours au sujet.
(…)

Lire la suite

[audio] Rencontre avec Iris Bry pour les Gardiennes de Xavier Beauvois

Les Gardiennes, le septième long métrage de Xavier Beauvois, parle de la Grande guerre, du combat des femmes, les gardiennes du titre. Nathalie Baye et sa fille Laura Smet, mère et fille à la ville, se retrouvent à l’écran, donnent la réplique à une nouvelle venue, Iris Bry, qui vient compléter cette distribution très féminine, impressionnant par son aisance et son charme devant la caméra … Une comédienne en devenir au talent remarquable. Carrière à suivre !
(…)

Lire la suite

GIFF 2017 : Le festival s’ouvre avec le dernier long métrage de Xavier Beauvois, Les Gardiennes

Les Gardiennes, septième métrage du cinéaste et acteur français Xavier Beauvois, plonge les spectateurs dans l’univers de la Grande Guerre : en 1915, à la ferme du Paridier, les femmes ont pris la relève des hommes partis sur le front. Travaillant sans relâche, leur vie est rythmée entre le dur labeur des champs et le retour des hommes en permission. Pour faire face à la masse de travail, la doyenne (Nathalie Baye) engage une jeune fille de l’Assistance Publique, Francine (Iris Bry), pour les seconder. Francine croit enfin avoir trouvé un foyer une famille accueillante.
(…)
Interview audio

Lire la suite