Cannes 2019 – Sibyl de Justine Triet: de la psychanalyse sous vide en compétition

Soyons justes, le film n’a pas que des défauts : il permet de réaffirmer le talent de deux actrices – la belge Virginie Efira et l’allemande Sandra Hüller.
Une fois ceci posé, on ne peut que se demander comment ce film de Justine Triet a pu atterrir dans la sélection de la compétition officielle. Tout y est insupportable, que ce soit le scénario invraisemblable, les dialogues navrants, le jeu d’Adèle Exarchopoulos  – on en souffre d’autant plus que le contraste avec celui des deux actrices précitées est cruel, quoique nous pouvons lui reconnaître une qualité que l’on retrouve régulièrement dans ses rôles : une prédisposition naturelle aux sanglotements et à la moue – , la charge caricaturale de tous les personnages, Éros et Thanatos scandés par des scènes de sexe cathartiques…
(…)

Lire la suite

Rencontre avec Gaspard Ulliel qui nous parle de ses rôles dans Eva et Les confins du monde

Lors de la Berlinale 2018, nous avons rencontré Gaspard Ulliel, qui interprète Bertrand Valade dans le film Eva, de Benoît Jacquot. Le film s’ouvre sur une tempête de neige. Eva (Isabelle Huppert), troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand, écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu’à l’obsession et le fera glisser jusqu’à sa perte. (Lire la critique de MaB lors de la Berlinale, critique qui ne reflète pas l’avis de toute la rédaction culture de j:mag, N.D.L.R.).
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : rencontre avec Guillaume Nicloux et Sylvie Pialat dans la moiteur de l’Indochine française

Robert Tassen (Gaspard Ulliel), jeune militaire français, est le seul survivant d’un massacre dans lequel son frère a péri sous ses yeux. Aveuglé par sa vengeance, Robert s’engage dans une quête solitaire et secrète à la recherche des assassins. Mais sa rencontre avec Maï, une jeune Indochinoise, va bouleverser ses croyances.
(…)
Au dernier étage du Cinéma Jean-Eustache, en présence du distributeur du film l’entretien commence et révèle les intentions de ce film, l’épisode historique concerné mais méconnu de la Guerre d’Indochine, les thématiques développés et les projets.
(…)

Lire la suite

Sortie de 9 doigts de F.J. Ossang en Suisse romande et Cycle Ossang à Genève

Sortie: jeudi 29 mars au cinéma Spoutnik à Genève, vendredi 30 mars au cinéma Bellevaux à Lausanne.

Jeudi 29 mars à Genève et 30 mars à Lausanne en présence de F.J. Ossang et d’Elvire

Cycle F.J. Ossang du 29 mars au 12 avril au Cinéma Spoutnik

L’artiste est inclassable – il s’est autant illustré dans l’écriture que dans la musique et le cinéma, débordant à chaque fois les genres. Très tôt, il se consacre à l’écriture et publie, à 17 ans, un premier recueil, Écorce de sang en résonance avec un mouvement punk naissant. Profondément marqué par ce courant musical antibourgeois, il crée deux groupes mêlant poésie aux musicalités froides. Il considère la musique comme un espace d’expression politique en rupture avec les injonctions de la société. Par la suite, Ossang s’intéresse au cinéma et s’attache tout autant à revisiter les codes des films de genre qu’à leur rendre hommage, particulièrement à travers leur esthétique.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2018 – compétition jour #3: Dovlatov / Transit / Eva

Belle journée de compétition en ce 3e jour, avec deux films potentiellement oursérisables et le troisième, Eva de Benoît Jacquot, d’une indigence crasse, ne servant qu’à la décoration du tapis rouge avec Isabelle Huppert.
(…)

Lire la suite

La Danseuse : sans ombre, pas de lumière

Il arrive parfois qu’un film d’honnête facture dans son ensemble, mais sans plus, arrive à marquer le spectateur et à

Lire la suite