Filmar 2018 : « Las herederas » (Les héritières), de Marcelo Martinessi, faisait l’ouverture de cette vingtième édition

Las herederas (Les héritières), premier film paraguayen à concourir à concourir à la Berlinale 2018, se veut une comédie dramatique qui a beaucoup fait parler de lui après avoir été récompensé par différents prix dont l’Ours d’argent de la meilleure actrice pour Ana Brun.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : condamné à se taire, Jafar Panahi continue à parler de son pays en se mettant en scène dans un road-movie bucolique et métaphorique avec Three Faces

Au cours de ces dernières années, le réalisateur iranien Jafar Panahi a élaboré une série de films à la tranquillité déconcertante présentés dans des festivals auxquels il n’a jamais été autorisé à se rendre. Three Faces, dont la première a eu lieu ce dimanche au Festival de Cannes, ne déroge à cette règle et est le dernier de ces petits tours de passe-passe cinématographiques savoureux auxquels Panahi nous a désormais habitués.
(…)

Lire la suite

goEast – le festival des cinémas d’Europe centrale et de l’est de Wiesbaden fête avec faste ses 18 ans du 18 au 24 avril 2018!

L’année 2018 est une année jubilée pour le festival goEast de Wiesbaden : il fête ses 18 ans et témoigne de 100 ans d’indépendance pour 7 pays d’Europe centrale et de l’est. Une belle entrée en matière pour la nouvelle directrice du festival, Heleen Gerritsen, qui prend la suite de Gaby Babić qui a su développer ces dernières années goEast pour en faire un festival majeur (à 18 ans c’est de circonstance !) sur la scène des cinémas de l’Est.

goEast : un foisonnement de découvertes et de sujets de réflexion
(…)

Lire la suite

Sad news for the Berlinale 2018: Nazif Mujić is deceased!

Nazif Mujić passed away on February 18, 2018, announces the festival.
(…)

Lire la suite

Pour la sortie française de Mort à Sarajevo, le producteur François Margolin répond à quelques questions

Le film Mort à Sarajevo primé par la Critique internationale à la Berlinale 2016 et Grand Prix du jury du même festival [critique que j:mag en avait fait juste après sa projection] est sorti sur les écrans français le 23 août 2017.

Un des producteurs et patron de Margo Cinéma, François Margolin, lui aussi scénariste et réalisateur à répondu à quelques questions durant l’avant-première, dans le grand complexe UGC Ciné Les Halles où de nombreux cinéphiles ont visionné le film avec grand intérêt.
(…)

Lire la suite

Le 12e Festival cinémas d’Afrique à Lausanne

La production cinématographique du continent africain, si elle est moins prolixe que celle des autres continents – et un peu plus inégale, n’en demeure pas moins riche et diverse. Une bonne occasion de partir à sa découverte est le Festival cinémas d’Afrique qui a lieu à Lausanne du 17 au 20 août 2017.
(…)

Lire la suite

Cannes 2017 – La novia del desierto (La fiancée du désert) représente l’Argentine en compétition dans Un Certain Regard

Premier long métrage des Argentines Cecilia Atan et Valeria Pivato, La novia del desierto a été filmé à San Juan et Buenos Aires, porté par l’actrice chilienne Paulina García (qui avait reçu l’Ours d’argent de la meilleure actrice à la Berlinale 2013 pour son rôle dans Gloria de Sebastián Lelio, ndlr) qui incarne Teresa, une femme de cinquante-quatre ans qui travaille comme domestique de maison dans une famille aisée à Buenos Aires. Pendant des décennies, Teresa se réfugie dans la routine de son travail mais maintenant, après la décision de la famille de vendre la maison et après des années de bons et loyaux services, Teresa voit sa vie partir à la dérive. Sans alternatives, elle accepte une offre d’emploi à San Juan, dans une région aride de l’Argentine, au Sud de la Buenos Aires.
(…)

Lire la suite

Palmarès 67è Berlinale: de la dignité à la poésie en passant par la résistance!

Quel beau palmarès pour une année où la section de la compétition officielle était de haute volée – comme quoi parfois moins c’est mieux, le moins étant ici les stars du tapis rouge, le mieux, des films et leurs équipes. En revanche, les sections parallèles ont un peu déçu dans leur ensemble, même si de très bons et beaux films s’y sont également glissés. Seul regret, Sally Potter et sa Party jubilatoire, mais il était difficile de lui trouver un prix, tant il fallait primer de films. Elle a reçu un prix très important, et surtout révélateur, d’un jury indépendant : celui de la Guilde des cinémas indépendants qui ont bien des chances de remplir un peu leurs caisses en projetant ce film dans leurs salles dans lesquelles il faut continuer à se rendre, car ce sont des lieux (physiques) authentiques avec des écrans qui s’ouvrent le plus largement sur les états du monde et des ses habitants.
(…)

Lire la suite

Palmarès 66è Berlinale très politique, trop politique(ment correct)?

Edité à 11h45 le 21-02-2016. [Les reproches continuant sur Twitter concernant le titre de ce compte-rendu de palmarès, voilà une

Lire la suite

L’amérique latine au palmarès de la 65e Berlinale

Alors que les éditions 2014 et 2013 avaient consacré l’Asie et l’Europe de l’est, cette année c’est au continent sud-américain

Lire la suite