Les crevettes pailletées : un film qui invite dans une joyeuse immersion aux Gay Games, en Croatie, grâce à une équipe de water-polo

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner “Les Crevettes Pailletées”, une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie.
(…)

Lire la suite

«Boy Erased» : film sur les effroyables thérapies de conversion sexuelle sur les écrans romands

Boy Erased, drame américain écrit et réalisé par Joel Edgerton,  sorti en  2018,  était très attendu par le public helvétique. Présenté en avant-première au Festival international du Film et du Forum des droits humains (FIFDH), ce film est l’adaptation des mémoires de Garrard Conley, intitulées Boy Erased: A Memoir (2016).
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Compétition jour #7: Elisa y Marcela (Elisa & Marcela) d’Isabel Coixet – Quand l’esthétique étouffe l’artistique

Isabel Coixet est une grande habituée du festival, avec 8 films présentés toutes sections confondues, dont Nadie quiere la noche (Personne n’attend la nuit) qui avait fait l’ouverture du festival en 2015, avec justement comme actrice principal Juliette Binoche, actuelle présidente du jury. Elle revient cette année, mis à part avec cette histoire Netflix, avec un film qui sur le papier avait des éléments pour en espérer le mieux: une histoire vraie mais quasiment incroyable et le choix du noir et blanc pour la raconter. (…)

Lire la suite

Cannes 2018 : Yann Gonzalez, un habitué de la Croisette, revient au festival de Cannes avec « Un couteau dans le cœur », un thriller porno gay

Le réalisateur Yann Gonzalez met en scène Vanessa Paradis en tant que productrice de films pornographiques homosexuels dans les années septante. Paris, été 1979 : Anne est productrice de pornos gays au rabais et ses « acteurs » sont d’ailleurs payés au lance-pierre. Lorsque Loïs, sa monteuse et compagne, la quitte, elle tente de la reconquérir en tournant un film plus ambitieux avec son complice de toujours, le flamboyant Archibald. Mais un de leurs acteurs est retrouvé sauvagement assassiné, un couteau dans le cœur, et Anne est entraînée dans une enquête étrange qui va bouleverser sa vie. Apparemment, un tueur sévit dans le milieu du porno gay et ce meurtrier qui se met à décimer les membres de son équipe…
(…)

Lire la suite

9e édition du Festival du film arabe de Berlin – ALFILM 11-18 avril 2018

La 9è édition du Festival du film arabe de Berlin offre une belle programmation avec des films primés à l’international – dont le film suisse de Karim Sayad , Des hommes et des moutons, qui a reçu le Prix du meilleur documentaire aux Journées de Soleure et que j:mag a interviewé pour sa sortie romande – ainsi qu’une thématique abordée très intéressante : « réflexions sur les masculinités arabes ».
(…)

Lire la suite

Marilyn ou le terrible parcours d’un être « différent » en milieu hostile – Entretien avec Martín Rodríguez Redondo

Marcos (Walter Rodríguez), un adolescent de de dix-sept ans, travaille comme ouvrier agricole au sein de la ferme d’élevage que garde sa famille qui vit dans des conditions modestes. Il aide son père Carlos (Germano De Silva) et son frère aîné Carlitos (Ignacio Giménez), qui traient et s’occupent des vaches victimes de tentatives constantes de vol. Olga (Catalina Saavedra), gagne de l’argent en tant que couturière. Bientôt son père meurt et les difficultés économiques forcent la famille à aller de l’avant sans beaucoup de deuil.
(….)

Lire la suite

Mostra 2017: Marvin, de la réalisatrice franco-luxembourgeoise Anne Fontaine, dans la section Orizzonti

Martin Clément (Finnegan Oldfield, nommé au César 2016 de meilleur espoir pour Les Cowboys), né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père (Grégory Gadebois, nommé au César 2012 de meilleur espoir pour Angèle et Tony, qui offre ici une interprétation incroyable), la résignation de sa mère (la Belge Catherine Salée, Magritte 2014 de meilleur second rôle pour La vie d’Adèle). Il a fui l’intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l’exposait tout ce qui faisait de lui un garçon «différent».
(…)

Lire la suite

Berlinale 2017 – Panorama: The Wound

La prestigieuse section Panorama de la Berlinale, dont bon nombre de films feraient excellente figure dans la Compétition, ouvre sa programmation avec un film sud-africain qui fait la peau aux clichés sur la masculinité de l’homme noir, clichés qui se perpétuent tant dans la culture africaine elle-même que dans la vision extérieure que l’on a de l’Afrique.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2016 – Compétition jour #4: Un belle journée de cinéma avec Cartas da Guerra, 24 Wochen, Quand on a 17 ans

Ce 4è jour de festival est notable : rare sont les journées de festivals où tous les films présentés en compétition

Lire la suite

Berlinale 2016 – Quote of the Day #4: André Téchiné

Les gens sont programmés socialement pour l’hétérosexualité. C’est comme ça. La matière vivante qui m’intéressait était le processus de déprogrammation

Lire la suite