« Black Mirror » ou le côté obscur de la technologie

Si Black Mirror est l’une des séries les plus fascinantes et les plus inquiétantes des dix dernières années, c’est en raison de son personnage principal : la technologie. Fascinante car le spectateur peut s’identifier facilement à la plupart des situations. Inquiétante car la technologie y est hostile : addictive, invasive, espionne, aliénante, psychopathe, apocalyptique… Alors que la bande-annonce de la saison 5 de Black Mirror a été diffusée par Netflix le 15 mai pour une sortie le 5 juin, l’attente est très forte pour cette série qui, en très peu d’épisodes, a eu une influence considérable sur le public et sur de nombreux autres shows.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Berlinale Special: Celle que vous croyez, le dernier film de Safy Nebbou offre un magnifique rôle à Juliette Binoche. Rencontre avec le réalisateur

Claire Millaud, quinquagénaire séduisante, mère divorcée de deux enfants, essaie d’oubliier que son mari l’a quittée pour une femme plus jeune en se livrant à une relation passionnelle avec un jeune amant, Ludo (Guillaume Gouix), un photographe mais cette liaison s’avère houleuse, instable et difficile. Quand Ludo met un terme à leur histoire, Claire se met à l’épier via les réseaux sociaux et pour se venger de lui, elle décide de se lier d’amitié sur Facebook avec son assistant, Alex (François Civil), âgé de vingt-neuf ans.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 : André Téchiné, venu présenter L’adieu à la nuit, révèle les motivations qui l’ont poussé à faire un film sur la radicalisation des jeunes – Interview

Quelle a été la motivation initiale pour faire ce film ?

Je voulais que l’argument soit très droit et très simple et j’ai imaginé un personnage de ma génération – Catherine Deneuve – face à de jeunes islamistes radicalisés; cela a été l’argument très simple dramatique du film : qu’est-ce que vous feriez à la place de Catherine Deneuve ? Qu’est-ce que je ferais à la place de Catherine Deneuve si, tout un coup, quelqu’un qui m’est proche, quelqu’un de ma propre famille passait de l’autre côté ?
(…)

Lire la suite

Saison de la chasse au politiquement correct : Dove

Depuis le 6 octobre, la marque de soins Dove se trouve au centre d’une violente polémique, accusée de « whitewashing », terme utilisé principalement dans l’industrie du divertissement. Ici il s’agit de blanchiment commercial.
La marque a souvent saluée pour son parti pris de montrer de « vraies femmes » dans ses campagnes, bien qu’elle ait eu déjà maille à partir avec les associations antiracistes en 2011 avec encore une fois la promotion d’un gel douche, celle-ci effectivement contestable.
(…)

Lire la suite