La Fondation Beyeler montre à nouveau son génie muséographique avec l’exposition «Rodin / Arp» jusqu’au 16 mai 2021

Alors que le Conseil fédéral vient de doucher tous les espoirs des milieux culturels d’une prochaine réouverture des lieux dédiés, il n’a pas annoncé de refermeture du seul espace qui permette à l’esprit de respirer et d’assouvir ses pulsions de découvertes, le musée. Parmi ceux qui avaient dû fermer, à l’annonce du second semi-confinement, juste après avoir inauguré une nouvelle exposition, la Fondation Beyeler de Bâle (Riehen) avec sa proposition émulatrice de juxtaposition des deux grands sculpteurs – August Rodin et Jean Arp.
Sculpteurs en dialogue
C’est la première fois qu’une exposition muséale fait dialoguer Auguste Rodin (1840–1917) et Hans Peter Wilhelm Arp (1886–1966), mettant face à face l’œuvre pionnière du grand réformateur de la sculpture du 19e  siècle finissant et l’œuvre influente d’un des protagonistes majeurs de la sculpture abstraite du 20e  siècle. Leurs créations illustrent de manière exemplaire des aspects fondamentaux du développement de la sculpture moderne. Rodin a ainsi introduit des idées et des possibilités artistiques radicalement nouvelles dont Arp s’est saisi plus tard dans ses formes biomorphes, les faisant évoluer, les réinterprétant ou les contrastant. Il n’est à ce jour pas certain que Rodin et Arp se soient jamais rencontrés personnellement, mais leurs œuvres présentent des liens de parenté artistique et de références communes, tout comme des différences, qui font de la confrontation de leurs créations singulières une expérience visuelle particulièrement éloquente.

Lire la suite

Snowman, une sculpture des artistes suisses Fischli/Weiss, prend sa place dans le Parc Berower de la Fondation Beyeler, où il passera toute une année

La Fondation Beyeler célèbre son arrivée avec un accès gratuit au musée pour tous·tes les samedi 28 et dimanche 29 novembre 2020.
La sculpture Snowman, nouvellement installée dans le Parc Berower, représente un bonhomme de neige, figure familière et sympathique composée de trois boules de neige superposées. Au sommet, sur la plus petite d’entre elles, deux trous marquent les yeux et un trait la bouche. Le bonhomme de neige se trouve dans un réfrigérateur à la façade transparente, qui lui permet de survivre toute l’année.
Snowman illustre la contradiction entre nature et artificialité, avec le penchant pour l’absurde si typique du travail de Fischli/Weiss. Alors même que, comme le dit Peter Fischli, un bonhomme de neige est
«une sculpture que presque tout le monde est capable de réaliser»
(…)

Lire la suite

APERTI 2020 – un parcours virtuel dans les ateliers d’artistes

Depuis quelques années, au printemps, des artistes de Lausanne et de ses environs ouvrent leurs ateliers pendant deux jours afin de permettre au public d’entrer dans l’univers créatifs des artistes et d’échanger avec eux, de découvrir le dynamisme de la scène artistique de la région.
Evidemment, cette année, la pandémie du coronavirus a empêché ces rencontres. Ne renonçant pas à cette ouverture et ce pont entre les artistes et le public, APERTI s’est, comme beaucoup d’autres, adapté et a pris l’option du virtuel pour cette édition 2020.
(…)

Lire la suite

Art abstrait – Le Salon Réalités Nouvelles

Venus du monde entier 400 artistes ont présenté chacun une œuvre lors du dernier Salon Réalités Nouvelles qui s’est déroulé dans la dernière semaine d’octobre: dessin, peinture, sculpture ou photographie. Dans la section intitulé Art et Sciences sept artistes californiens ont montré leur savoir faire. Didier Mencoboni de l’ENSA Bourges, a obtenu cette année la carte blanche, pour ses abstractions.
(…)

Lire la suite

Selin Kavak : une comédienne met son art au profit de migrants pour les aider à surmonter les traumatismes traversés [audio auf Deutsch]

(…)
Évoluant dans un milieu artistique et alternatif, Selin Kavak est très attentive et sensibilisée par la situation des migrants tant dans son pays d’origine, pris d’assaut par les flots de migrants qui s’amassent en Turquie, bloqués par les fils de fer barbelés et les miradors aux frontières de l’Europe mais aussi par la situation des communautés émigrées en Allemagne. Selin Kavak a choisi de mettre son art et ses multiples talents au profit des migrants, en animant des ateliers, en particulier à l’attention d’adolescents … Des adolescents qui ont parcouru des milliers de kilomètres seuls, à une quinzaine d’années, des adolescents « oncles responsable de leur neveu d’une dizaine d’années. » Des situations dramatiques et des traumatismes terribles tus par ces jeunes migrants à cause des séismes vécus et de la barrière de la langue : Selin Kavak a choisi de les aider à exprimer, à travers l’art – la musique et la sculpture, par exemple – leur douleur, leur souffrance, leurs blessures. Rencontre en allemand.
(…)

Lire la suite

Le Musée des beaux-arts du Locle met en dialogue trois artistes

Peintre, sculpteur et graveur prolifique, l’Allemand Georg Baselitz fête en 2018 son huitantième anniversaire. L’occasion pour le MBAL de lui consacrer une importante exposition qui réunit 20 ans d’art gravé. Pour l’inscrire dans la contemporanéité, le Musée expose en dialogue les images de l’artiste sud-coréenne Jungjin Lee ainsi que les animations de la Suissesse Camille Scherrer.
(…)

Lire la suite